Créer mon blog M'identifier

Je trompe ma femme et elle aime ça: un livre de pabloemma

Le 30 décembre 2016, 20:10 dans Livres 0

Resumé du livre:

En vente chez amazon.fr
Julien est un jeune garçon qui n'a jamais connu sexuellement de femme. Arrivé à l'âge adulte, son père lui trouva une belle et charmante épouse qui fut selon son cœur. Elle s'appelait Rosine une demoiselle qui elle aussi n'avait jamais  connu d'homme sexuellement dans sa vie. Le moment vint et ils se marièrent pour vivre sous un même toit. Alors que les premières semaines étaient chaleureuses pour leur couples, le jour arriva que julien voulu de sa bien-aimée. Mais malheureusement pour lui, elle le malmena à cause d'un secret précieux que lui avait révélé son père avant leur mariage. Le jeune homme voyant  qu'elle ne cédait pas à sa demande, fut dans l'obligation de se jeter dans les bras d'une autre femme pour assoupir ses désirs sexuelles. Une histoire formidable et intégrale à lire sans modération.

L’amour se veut le plus souvent intime. Il souhaite s’épanouir dans un milieu plus ouvert et avec l’être charitable. Quand il vient, c’est pour  combler  de bonheur celui qui se donne à lui. Il est quelque chose de naturelle et ne se veut en aucun cas égoïste. Il dialogue mais aussi donne l’opportunité de mieux se connaitre  soit même. Il faut noter qu’il peut aussi apporter la timidité dans la vie de celui qui aura à s’exprimer dans le social. Pourquoi y a-t-il des inconvénients dans ce sens ? C’est ce dont nous allons essayer de comprendre. Nous avons dit tout à l’heure que l’amour donne bonheur et satisfaction lorsqu’on se laisse guider par lui. Dans le  cas contraire il devient un enfermement pour soi et pour les autres et cela devient alors pénible de pouvoir vivre ensemble dans une satisfaction totale. Ici, on a l’un et l’autre qui n’arrive pas à se dire le moindre mot. Comment cela est-possible ? Tout simplement parce que le cœur n’est pas disponible à s’ouvrir à qui que ce soit pour laisser planer l’amour. Celui-ci enveloppé sur soit, n’a trouvé autre chose que propagé la timidité, la tristesse, et une attitude hors du commun. Là plus rien ne peut avancer sinon voir deux tourtereaux se coincer les têtes. C’est ce phénomène qui arriva à julien et son épouse, deux personnages qui avait pris plaisir à ne pas s’ouvrir à eux même dans le sens de pouvoir se découvrir. Ils s’étaient concentré dans un coin nourrissant ainsi chacun à leur tour un dégout vis-à-vis de  l’intimité  sexuelle  ne  sachant  pas  que  le      destin


pouvait les mettre sur un même chemin. Chacun conscient de son état, n’avait alors pas le choix sinon continuer dans une même lancé qui est la timidité bref  un manque de personnalité. L’un d’eux pouvait être un peu plus conscient de la situation mais cela ne suffit pas. Lorsque l’amour nous environne et qu’on s’aime, il est important qu’il soit compatibilité question  de solidifier la relation. On peut voir que rien de cela n’animait julien et sa femme qui n’arrivaient même pas à se regarder en face. L’amour devait alors avoir beaucoup de peine à s’installer au milieu d’eux car l’intimité qui pouvait les habiter était enfuit dans la peur et la tristesse. Ce qui semblait surtout marrant c’est le mécontentement de celui de julien qui laisse un peu plus d’encre couler sur cette affaire. Ce dernier est plus ingrat que sa femme et veut à tout prix se défaire de cela mais de quelle façon essayera-t-il ?en cherchant bien sûr à ouvrir son cœur d’autre femmes qui pourront avoir également le cœur ouvert à lui. Pourquoi à d’autres femmes et non à la sienne ? C’est-à-dire celle avec qui il venait de se marier nouvellement. Parce que Rosine ne lui laisse pas accès à elle. Résultats il faut se trouver une autre partenaire question de rendre Rosine jalouse. L’amour n’étant pas manifeste chez l’autre partenaire, peut bien causer ce phénomène ou l’un fini par se sentir délaissé.  Julien n’est pas quelqu’un d’une mauvaise intension il veut aimer réellement et cherche en retour cet affection mais les circonstances font à ce que le fait de n’avoir pas pu ouvrir sa bouche pour déclarer ses désirs profonds à Rosine dès les premiers jours ont nourrit l’envie d’aller voir ailleurs chez d’autres femmes. Drame pour   Rosine

qui ne pouvait rien dire à son tour de ce qui lui tient à cœur. Sinon supporter de voir son homme se jeter à la merci d’une autre femme. Alors, naît une bataille qui se veut durable. Les deux amoureux n’arrivent pas à se comprendre et ça devient de plus en plus horrible de les voir se combattre. Un combat qui n’est réellement pas dans le but de nuire à l’autre mais une manière de faire parler les désirs positifs du cœur. On peut comprendre qu’il est assez important de se surpasser pour bâtir un dialogue équitable et brisé les chaines du silence. Julien et Rosine se trouvent dans un désordre qui ne cesse d’aller de mal en pire et cela sans laisser paraitre la moindre solution à l’horizon pour satisfaire les cœurs. 

Rencontre avec pabloemma l'écrivain camerounais

Le 20 juillet 2016, 11:27 dans Culture 0

Pabloemma, vous êtes poète camerounais et vous venez de recevoir d’EDILIVRE le 3ème prix du concours j’aime 2016. Dites nous quels ont été les critères de participations à ce concours ?

Il faut noter que pour participer à ce concours, il fallait tout d’abord avoir déjà publié un ouvrage littéraire qui devait, par la suite se présenter audit concours. Deuxièmement, inviter les gens à voter pour soit à partir d’un réseau social (dont le plus connu) afin d’avoir la chance de figurer parmi les 10 lauréats qui seront retenus.

Comment avez-vous été informé que vous étiez lauréat dudit concours ?

Les promoteurs de ce prix avaient prévenu à tous les participants qu’ils seraient informés des résultats du concours d’ici à un mois, ce qui fut fait. Alors, c’est par un mail reçu et mon nom d’auteur affiché en rend de troisième parmi les dix lauréats sur le site de cette maison d’éditions qui me donna la confirmation qu’effectivement j’étais lauréat.

Quelle a été votre réaction à cet instant précis ?

Il faut dire que par rapport à l’attribution de ce prix, je ne m’y attendais presque pas; car nous étions très nombreux, que rester optimiste par rapport à recevoir une récompense ne pouvait m’assujettir. Je me disais bien avant cela pouvoir donner le

meilleur de moi-même sans attendre obligatoirement quelque chose en retour. Dieu merci ce fut un privilège pour moi de le recevoir, je ne peux qu’en être satisfait.

Vous avez reçus près de 6500 J’aime avec votre livre « comment rencontrer l’âme sœur ». De quoi parlez-vous dans ce livre qui parait un essai ?

À propos du livre « comment rencontrer l’âme sœur » je ne peux pas dire que je suis un expert en la matière mais ce que j’ai fait c’est d’essayer de donner des astuces qui peuvent permettre aux uns et aux autres de pouvoir rencontrer l’être idéal pour une vie intime. Ce livre est un guide pratique écrit en français courant qui offre un savoir-faire en toute simplicité.

Aujourd’hui que ressentez vous en tant que premier camerounais à recevoir une telle reconnaissance ?

En tant que premier lauréat camerounais du « concours j’aime » Edilive je dirai que c’est un véritable bonheur pour moi, une récompense qui restera à tout jamais gravé dans mon cœur comme étant l’une des plus prestigieuses.

Pensez vous que cela apportera un plus à votre carrière d’écrivain ?

Bien évidemment ! Je pense que cela apportera un plus à ma carrière d’écrivain

notamment au niveau de la notoriété. Car il faut dire que nous étions plus d’une centaine en compétition pour l’avoir et donc je ne vois pas comment cela resterait sans importance pour le futur.

Avez-vous des projets littéraires en cours pour cette année ? Si oui lesquels ?

J’ai des projets d’écriture pour cette année, notamment l’apparition de mon nouveau livre qui devra bientôt être effectif. Par la suite, renouveler mon agenda spectacle comme je le faisais autrefois.

Ils sont nombreux les jeunes auteurs qui décrient la politique d’édition d’EDILIVRE. Pensez vous que ce prix constitue désormais une motivation pour ceux-ci ?

Ce prix serait une motivation pour les jeunes qui critiquent Edilivre car je suis sûr d’une chose ; c’est que tous, on a besoin d’un coup de pouce de quelque chose qui serait à notre avantage. Cela juste pour dire que ceux qui certainement auront à découvrir le jeune écrivain que je suis à travers ce prix ne voudront que se lancer eux aussi afin d’en bénéficier.

 

le clijec

 

pabloemma lauréat d'un prix litteraire chez Edilivre

Le 20 juillet 2016, 11:18 dans Humeurs 0

La nouvelle est tombée alors qu’Edilivre venait à peine de rendre publique la liste des lauréats du concours du jeune écrivain Edilivre, par elle organisée des mois plus tôt.

Le prix du jeune écrivain Edilivre est un concours uniquement ouvert aux auteurs ayant édité un ouvrage du 1er janvier 2015 au 31 juin 2015, avec pour but de promouvoir les livres des auteurs Edilivre sur Facebook auprès de nouveaux lecteurs en récoltant le plus de "J'aime" possibles sur facebooK. Édilivre est une entreprise française de service créée en 2007 proposant des prestations d'édition à Paris. Elle est présentée comme une plateforme de publication collaborative.

Pabloemma , Emmanuel NGON à l’Etat civil  , en ressort avec la 3ème place avec son essai : comment rencontrer l’âme sœur , derrière  les français Alie Depedro, 1er avec son livre Fibromyalgie: un Mot sur des Maux et  Olivier Démolis 2ème  avec son ouvrage Cousie de fil Bleu. L’auteur Camerounais remporte  ainsi 3 exemplaires gratuits de son livre et une visibilité encore plus grande dans les librairies et bibliothèques européennes.

Pabloemma, en 10 ans de poésie compte à son actif plusieurs distinctions et près de 8 livres tous publiés chez Edilivre. Les plus connus sont :

J'ai fait un rêve

Un enfant est amour

Ce qui plaît chez les femmes

Demain sera l'aurore

Le temps d'un poème

La vie sépare ceux qui s'aiment

 

Notre lauréat est aussi un homme de scène, très connus pour ses lectures spectacles et ses déclamations poétiques. Précisons qu’il est le premier camerounais à recevoir une telle distinction de la part d’Edilivre. Ce prix se présente, dans le paysage littéraire camerounais comme une reconnaissance pour la passion et la persévérance du jeune poète. 

© Franck kemayou, Lebledparle.com

Voir la suite ≫