Créer mon blog M'identifier

Rencontre avec pabloemma l'écrivain camerounais

Le 20 juillet 2016, 11:27 dans Culture 0

Pabloemma, vous êtes poète camerounais et vous venez de recevoir d’EDILIVRE le 3ème prix du concours j’aime 2016. Dites nous quels ont été les critères de participations à ce concours ?

Il faut noter que pour participer à ce concours, il fallait tout d’abord avoir déjà publié un ouvrage littéraire qui devait, par la suite se présenter audit concours. Deuxièmement, inviter les gens à voter pour soit à partir d’un réseau social (dont le plus connu) afin d’avoir la chance de figurer parmi les 10 lauréats qui seront retenus.

Comment avez-vous été informé que vous étiez lauréat dudit concours ?

Les promoteurs de ce prix avaient prévenu à tous les participants qu’ils seraient informés des résultats du concours d’ici à un mois, ce qui fut fait. Alors, c’est par un mail reçu et mon nom d’auteur affiché en rend de troisième parmi les dix lauréats sur le site de cette maison d’éditions qui me donna la confirmation qu’effectivement j’étais lauréat.

Quelle a été votre réaction à cet instant précis ?

Il faut dire que par rapport à l’attribution de ce prix, je ne m’y attendais presque pas; car nous étions très nombreux, que rester optimiste par rapport à recevoir une récompense ne pouvait m’assujettir. Je me disais bien avant cela pouvoir donner le

meilleur de moi-même sans attendre obligatoirement quelque chose en retour. Dieu merci ce fut un privilège pour moi de le recevoir, je ne peux qu’en être satisfait.

Vous avez reçus près de 6500 J’aime avec votre livre « comment rencontrer l’âme sœur ». De quoi parlez-vous dans ce livre qui parait un essai ?

À propos du livre « comment rencontrer l’âme sœur » je ne peux pas dire que je suis un expert en la matière mais ce que j’ai fait c’est d’essayer de donner des astuces qui peuvent permettre aux uns et aux autres de pouvoir rencontrer l’être idéal pour une vie intime. Ce livre est un guide pratique écrit en français courant qui offre un savoir-faire en toute simplicité.

Aujourd’hui que ressentez vous en tant que premier camerounais à recevoir une telle reconnaissance ?

En tant que premier lauréat camerounais du « concours j’aime » Edilive je dirai que c’est un véritable bonheur pour moi, une récompense qui restera à tout jamais gravé dans mon cœur comme étant l’une des plus prestigieuses.

Pensez vous que cela apportera un plus à votre carrière d’écrivain ?

Bien évidemment ! Je pense que cela apportera un plus à ma carrière d’écrivain

notamment au niveau de la notoriété. Car il faut dire que nous étions plus d’une centaine en compétition pour l’avoir et donc je ne vois pas comment cela resterait sans importance pour le futur.

Avez-vous des projets littéraires en cours pour cette année ? Si oui lesquels ?

J’ai des projets d’écriture pour cette année, notamment l’apparition de mon nouveau livre qui devra bientôt être effectif. Par la suite, renouveler mon agenda spectacle comme je le faisais autrefois.

Ils sont nombreux les jeunes auteurs qui décrient la politique d’édition d’EDILIVRE. Pensez vous que ce prix constitue désormais une motivation pour ceux-ci ?

Ce prix serait une motivation pour les jeunes qui critiquent Edilivre car je suis sûr d’une chose ; c’est que tous, on a besoin d’un coup de pouce de quelque chose qui serait à notre avantage. Cela juste pour dire que ceux qui certainement auront à découvrir le jeune écrivain que je suis à travers ce prix ne voudront que se lancer eux aussi afin d’en bénéficier.

 

le clijec

 

pabloemma lauréat d'un prix litteraire chez Edilivre

Le 20 juillet 2016, 11:18 dans Humeurs 0

La nouvelle est tombée alors qu’Edilivre venait à peine de rendre publique la liste des lauréats du concours du jeune écrivain Edilivre, par elle organisée des mois plus tôt.

Le prix du jeune écrivain Edilivre est un concours uniquement ouvert aux auteurs ayant édité un ouvrage du 1er janvier 2015 au 31 juin 2015, avec pour but de promouvoir les livres des auteurs Edilivre sur Facebook auprès de nouveaux lecteurs en récoltant le plus de "J'aime" possibles sur facebooK. Édilivre est une entreprise française de service créée en 2007 proposant des prestations d'édition à Paris. Elle est présentée comme une plateforme de publication collaborative.

Pabloemma , Emmanuel NGON à l’Etat civil  , en ressort avec la 3ème place avec son essai : comment rencontrer l’âme sœur , derrière  les français Alie Depedro, 1er avec son livre Fibromyalgie: un Mot sur des Maux et  Olivier Démolis 2ème  avec son ouvrage Cousie de fil Bleu. L’auteur Camerounais remporte  ainsi 3 exemplaires gratuits de son livre et une visibilité encore plus grande dans les librairies et bibliothèques européennes.

Pabloemma, en 10 ans de poésie compte à son actif plusieurs distinctions et près de 8 livres tous publiés chez Edilivre. Les plus connus sont :

J'ai fait un rêve

Un enfant est amour

Ce qui plaît chez les femmes

Demain sera l'aurore

Le temps d'un poème

La vie sépare ceux qui s'aiment

 

Notre lauréat est aussi un homme de scène, très connus pour ses lectures spectacles et ses déclamations poétiques. Précisons qu’il est le premier camerounais à recevoir une telle distinction de la part d’Edilivre. Ce prix se présente, dans le paysage littéraire camerounais comme une reconnaissance pour la passion et la persévérance du jeune poète. 

© Franck kemayou, Lebledparle.com

Ce qui plaît chez les femmes

Le 16 octobre 2014, 15:17 dans Humeurs 0

Ce qui plaît chez les femmes est un livre qui rend hommage aux femmes. L’auteur vante leurs qualités qui sont avant tout un appât, puis un trésor pour les hommes et pour ceux qui recherchent un amour sincère. Des paroles dites avec douceur, où les femmes pourront se découvrir...

Ce qui plait chez les femmes. Voila un titre d'une simplicité comme on n'en voit pas souvent dans un recueil de poésie. C'est bien l'arme favorable de ce jeune auteur. J'ai eu l'honneur de parcourir son recueil, pied après pied, vers après vers, strophe après strophe, poème après poèmes, Je n'ai rencontré nulle part un quelconque goût pour la grandiloquence et le sophisme. le vers ici écrit en des mots simples et communs au profane. D'où la légèreté d'un style au charme singulier.
La thématique de l'amour pour la femme couvre l'ensemble de ce texte. On a comme une sorte de présence constante de la femme dans la vie de l'homme depuis le jour de sa naissance jusqu'au jour de sa mort. La femme, dira t-on est omni présente dans la vie de l'homme. Pourquoi cette constante présence ? Pourquoi ce sentiment immuable de l'homme sous l'emprise de la femme ? Qu'est ce qui plait donc tant chez les femmes ? Est-ce parce qu'elles sont celles là qui donnent la vie et l'amour ? Voici toutes les questions qui m'ont rongé à la lecture de ce titre. La femme est sans nul doute la partie de l'homme que ce dernier passe souvent le plus clair du temps à chercher. Dans la genèse, le créateur du ciel et de la terre a compris que pour que l'homme soit heureux, il lui faut un semblable. C'est pourquoi il forma la femme à partir de la cote de l'homme. L'homme l'aima et fut heureux parce qu'en face de lui, il voyait la chair de sa chair. Qu'est qui plut à Adam ce jour ?
L'auteur l'a pu découvrir et c'est le raison pour laquelle il a choisi de dévoiler ce secret qui éloigne tant du mystère féminin. A la lecture de cette œuvre, j'ai pu avoir la preuve que l'auteur a trouvé réponse à ses questions sus posées du fait de l'expérience qu'il à acquis auprès de la femme comme tout homme, d'ailleurs tant est que ces derniers ont vécu avec une femme qui soit pour eux une mère, une sœur, une femme ,une fille, ou une amie, un moment donné de leur vie.car les relations enter sexuelles obéissent à la loi physique du principe des actions réciproques. On pourrait dire que à cette suite que la joie de vivre, le bonheur, la consolation, l'écoute, la douceur la compréhension, le rêve, l'affection, et l'amour et la vie (le liste n'étant pas exhaustive) sont là bien des choses qui plaisent chez les femmes.
De plus, l'éloge que le poète fait de la femme laisse à penser que cette dernière est indispensable à l'épanouissement de l'homme. Mais faut-il être divin pour le savoir ? Doit-on faire des sciences humaines ?non ! C'est la réponse qui parait entre les lignes de ses différents poèmes car on n'oublie pas que : « l'amour qu'elles nous procurent au quotidien, est une semence pour notre avenir » comme le dit si bien et surtout parce que il y a ce manque de féminité dont l'homme à été dépourvue lorsque sa moitié a été formée, c'est cette partie égarée, la chair de sa chair, le sang de sang, qu'il recherche pour atteindre la complétude pour espérer atteindre le plénitude et avec qui lorsqu'il l'a trouvé, il s'unit pour le meilleur et le pire, et fini souvent le reste de ses jours.

YanikDooh

Achetez ce livre en cliquant ici:

http://www.edilivre.com/ce-qui-plait-chez-les-femmes-pabloemma.html#.VD--aVe0nrQ

Voir la suite ≫